Le vin blanc

verre de vin blanc Le vin blanc  photo

Le Vin blanc

Le vin blanc est un vin élaboré à partir de raisins à chair blanche et traité de façon à conserver une couleur transparente au produit final.

Vinification

La vinification d’un vin blanc est plus délicate que celle d’un vin rouge.

Il existe deux méthodes pour réaliser un vin blanc :

1. La première consiste à utiliser du raisin blanc (qui est d’ailleurs vert, vert-, or ou rosé !). Ainsi, le est le résultat de la fermentation du jus des raisins blancs seulement.

2. La seconde méthode est plus complexe. A partir d’un cépage rouge, elle consiste à utiliser uniquement le jus du raisin, et exclure du processus la peau et les grains. Il faut impérativement éviter le contact entre le jus du raisin et sa peau qui contient la substance colorante. On peut de la sorte obtenir du vin blanc. En réalité, très peu de vins blancs sont réalisés à partir de cette méthode.

Le vin blanc est élaboré à partir de raisins blancs ou noirs (mais toujours à chair blanche, les raisins à chair colorée étant exclus). Une fois vendangés, les raisins sont pressés et l’on récupère uniquement le jus. La peau ne macérant pas, la couleur transparent est conservée. On peut toutefois faire macérer les peaux des raisins blancs afin d’en extraire un maximum d’arômes. Cette pré-fermentaire est réalisée en règle générale à froid.

La vinification des blancs est somme toute plus technologique que celle des rouges car elle demande d’importantes dépenses de frigories.

et éraflage

Arrivés en cuverie, les grappes sont généralement foulées et éraflées . La pratique du permet de faire éclater les grains libérant ainsi le jus et la pulpe. Celle de l’éraflage ou de l’égrappage a l’avantage de séparer la rafle, partie ligneuse de la grappe, et d’éviter de donner au vin des goûts herbacés. La vendange, foulée et éraflée est mise à cuver dans des récipients vinaires. Ces cuves de fermentation peuvent se présenter sous trois aspects, en bois de chêne, en ciment revêtu d’époxy, en acier émaillé ou inoxydable.

Élevage

Tout vin, après ses fermentations, nécessite des soins constants pour être apte à la consommation. C’est l’ensemble de ces pratiques qui est connue sous le nom d’élevage. Celui-ci peut se faire tant à la propriété ou bien chez un négociant qui est connu alors sous le terme de négociant-éleveur.

Assemblage:

Clarification

L’acide tannique (ou gallotannique) C76H52O46 est utilisé pour la clarification du vin.

Stabilisation

La modification de la stabilisation tartrique du vin est une des phases de la vinification. Cette stabilisation est indispensable dans la mesure où le vin sera à une température basse avant son service. Or on sait que le la solubilité du bitartrate de potassium contenu dans le vin diminue sensiblement quand la température s’abaisse.

Vieillissement

Les vins de garde sont généralement élevés en barriques de chêne.

Filtration et conditionnement

La barrique (voir aussi tonneau, tonnelet et fût) est le moyen de stockage le plus utilisé pour le vin, et son varie de quelques dizaines de litres à 700 litres. .Pour la vente aux particuliers ou aux restaurants :

  • la bouteille, normalement en verre est d’une contenance de 75 cl ; il existe cependant des tailles particulières comme le pot lyonnais de 46 centilitres ; pour le transport, elles peuvent-être mise en caisse ;
  • le cubitainer ou cubi.

Répartition géographique

On retrouve la de blancs traditionnels dans les régions assez fraîches comme l’Allemagne, l’Alsace, la Bourgogne, la Champagne et le Val de Loire.

Toutefois, il faut également tenir compte du fait que les cépages utilisés pour la de vins blancs demandent aussi moins de soleil et de chaleur que ceux utilisés pour la de vins colorés.

Aujourd’hui, on trouve du vin blanc dans toutes les régions viticoles de France et du Monde.

Le continent américain élabore autant de vins blancs que de vins rouges et on retrouve beaucoup de cépages français dans ses vins, certains sont à présent reconnus à travers le monde.

Types de vins

La plupart des vins blancs sont secs, c’est-à-dire sans résiduel. Mais on retrouve des vins blancs moelleux ou liquoreux en Allemagne, Alsace, Bordelais, Val de Loire et dans presque toutes les régions françaises de . Une partie de la sert à fabriquer des mousseux tels que le champagne, la clairette de die, le crémant, la blanquette de Limoux, etc. Les caractéristiques organoleptiques et physiques recherchées pour la fabrication de ces vins ne sont pas les mêmes et la plupart conservent une dose de résiduel.

Aspects médicinaux

Le vin blanc contient très peu de tanins et donc d’antioxydants qui rendent le vin rouge si intéressant médicalement parlant.

D’une manière générale, les vins sucrés et les mousseux contiennent plus de sulfites que les autres afin de conserver le en l’état (risque de fermentation en bouteille).

On y retrouve parfois d’autres antioxydants comme l’acide ascorbique (aussi appelé vitamine C) qui est ajouté pour conserver une couleur éclatante.

Le vin blanc est une boisson acide dont le pH peut descendre jusqu’a 2,5. En outre, il contient de l’alcool, exprimée en degré ou pourcent.

Aspect culinaire

Il est souvent préféré pour accompagner les poissons et fruits de mer, ou utilisé dans des cocktails comme le kir à l’apéritif. Certains secs peuvent convenir sur des viandes blanches à la crème (blanquette de veau avec Jasnières, Veau Orloff et Meursault, …) Les gastronomes le préfèrent au rouge pour accompagner le fromage comme les fromages de chèvre et les Bleus ou Roqueforts.

Articles relatifs

Laissez votre réaction sur Le vin blanc

Votre commentaire (non modéré, publié immédiatement):

  • Abonnement newsletter

    Soumettez nous votre information/publiez un article

  • Categories

  • fr  Français
  • en  English